Procédé en creux : Burin

C’est le nom de l’outil que le graveur pousse dans la plaque polie de cuivre ou d’acier.

Il est constitué d’une tige de section carrée ou rectangulaire taillée à 45°. La tige est fixée dans un manche en bois en forme de champignon.

Du bon affûtage des burins dépendra en partie, de la réussite de la gravure.
Les tailles qui représentent les traits du dessin peuvent être d’une grande finesse comme d’une bonne profondeur.

Le déplacement du burin soulève un copeau de métal spiralé, tandis que sur les bords de la taille apparaissent des crêtes surélevées et aigues.
Ces crêtes appelées « barbes » sont le plus souvent éliminées avec un grattoir ou un ébarboir.